Papertouch, le papier connecté

« Nous avons vocation à produire du papier interactif de manière éco-responsable»
Fanny Tricot / chercheure et future directrice technique de Papertouch.

Papertouch, pour « papier connecté », est un projet de recherche du laboratoire LGP2 Grenoble INP. Rencontre avec Fanny Tricot, chercheure et future directrice technique de l’entreprise commercialisant le produit.

1. Pouvez-vous nous présenter le projet Papertouch en quelques mots ?

Nous avons vocation à produire du papier interactif de manière éco-responsable. Le projet de laboratoire en tant que tel arrive à sa fin et nous sommes en train de passer à la phase de création d’entreprise. Pour répondre aux besoins d’interaction, ce papier contient des circuits électroniques dans sa masse. Ils sont imprimés en même temps que le papier est fabriqué. Autrement dit, il s’agit d’un seul matériau. Les usages peuvent être variés : le secteur qui nous semble le plus mature est celui des emballages secondaires — c’est-à-dire des sacs ou coffrets qui pourraient avoir des fonctions esthétiques (des effets lumineux par exemple) ou communicantes ; mais on pense aussi aux panneaux domotiques, par exemple du papier peint avec un capteur qui servirait d’interrupteur ; ou encore à la fabrication de claviers qui seraient sensibles aussi bien au toucher qu’au souffle.

2. Comment votre projet s’inscrit-il dans l’économie circulaire ? Quel est son impact environnemental ?

Notre matériau papier est composé uniquement de cellulose. Il est donc biosourcé et recyclable. Le Papertouch peut en effet être collecté avec les autres papiers pour en récupérer les fibres de cellulose, tandis que les parties électriques seront traitées avec les encres classiques. En outre, ces dernières sont ajoutées par procédé additif, ce qui permet de ne déposer que la quantité strictement nécessaire. Ce n’est pas le cas des circuits électriques classiques fabriqués sur un support plastique non recyclable par un procédé soustractif qui créé plus de déchets. Papertouch représente donc une alternative biosourcée et recyclable aux circuits électroniques classiques.

3. Quels sont vos objectifs à 5 ans concernant Papertouch ?

Nous espérons devenir un acteur connu pour la production de papier interactif, en priorité sur le secteur des emballages. En parallèle, nous comptons développer d’autres usages, y compris les exemples que je vous ai cités.

Hashtags: 
Talents
Projets
CITEO

 


ACCÉLÉRATEUR D'INNOVATIONS POSITIVES

Née du rapprochement d’Eco-Emballages et d’Ecofolio, Citeo a été créée par les entreprises pour réduire l’impact environnemental des emballages et des papiers. Son objectif ? Conjuguer performances économique et environnementale en imaginant des solutions qui font progresser le recyclage au meilleur coût, et en donnant à chacun et à tous, l’envie d’agir au quotidien.

 

MENTIONS LÉGALES   •   RÈGLEMENT