Carbiolice, un nouveau plastique compostable

« Notre solution rendra biodégradable des matériaux qui ne le sont pas encore »
Nadia Auclair / DG - Carbiolice

L’entreprise auvergnate, créée en 2016, qui commercialise un matériau biosourcé, compostable et biodégradable, a également a conçu une solution innovante qui permet d’accélérer la biodégradation de plastiques à usage unique. Rencontre avec Nadia Au-clair, directrice générale de Carbiolice.

1. Pouvez-vous nous présenter l’activité de Carbiolice en quelques mots ?

Pour comprendre nos activités, il est utile de préciser que Carbiolice est née d’une joint-venture entre trois entités : Carbios, une société de chimie verte ; Limagrain Céréales Ingrédients, un semencier ; et un fonds d’investissement de Bpifrance. Nous avons commencé par concevoir et commercialiser des granules d’un plastique biosourcé, compostable et biodégradable, fabriqué à base d’amidon de maïs déclassé. Il est destiné aux plastiques à usage unique. Il a d’abord trouvé une application dans les films de paillage que l’on met sur les cultures (notamment de maïs) et dans la sacherie — sacs de caisse ou de fruits et légumes. Mais nous travaillons aussi plus largement à des solutions de biodégradation de certains plastiques à usage unique dont la décomposition n’est pas optimale. Nous avons ainsi conçu et breveté un additif à base d’enzymes qui accélère le processus et qui rendra ainsi biodégradables le plastique PLA qui ne l’est pas encore.

2. Comment votre activité s’inscrit-elle dans l’économie circulaire ? Quel est son impact environnemental ?

Notre gamme de plastique biosourcé à base d’amidon de maïs permet de proposer un matériau biosourcé, compostable et biodégradable tout en valorisant les déchets du maïs impropre à la consommation. Notre solution de biodégradation, quant à elle, rendra biodégradable des matériaux qui ne le sont pas encore et qui pourront ainsi intégrer la filière du compostage des déchets verts ou être compostés à domicile pour remplir l’objectif de zéro déchet plastique.

3. Quels sont les objectifs de Carbiolice à 5 ans ?

En ce qui concerne notre matériau plastique à bas d’amidon de maïs, nous comptons élargir son utilisation à différents secteurs en France et en Europe, comme l’emballage et le packaging. Quant à notre additif breveté, sa commercialisation est prévue pour 2020 en France et en Europe, avec une extension au niveau mondial, particulièrement en Amérique du Nord, dès 2022.

 


ACCÉLÉRATEUR D'INNOVATIONS POSITIVES

Née du rapprochement d’Eco-Emballages et d’Ecofolio, Citeo a été créée par les entreprises pour réduire l’impact environnemental des emballages et des papiers. Son objectif ? Conjuguer performances économique et environnementale en imaginant des solutions qui font progresser le recyclage au meilleur coût, et en donnant à chacun et à tous, l’envie d’agir au quotidien.

 

MENTIONS LÉGALES   •   RÈGLEMENT